Journal d'une jeune maman

Le journal de ma grossesse et le quotidien de ma fille née en 2006.

18 mai 2010

Robe de princesse

Elvéa est dans sa phase princesse, alors bien sûr, j'ai promis de lui faire une robe de princesse (l'idée étant aussi de lui faire une tenue pour le mariage auquel on doit assister en juin...). Et chez MT, j'ai craqué pour un magnifique tissu à fines rayures roses qui scintillent à la lumière. Bref, le tissu idéal pour une princesse. Visuellement parlant en tout cas. Parce que concrètement, quand j'ai commencé la réalisation de la robe, j'ai compris mon erreur. Le tissu est idéal - certes - pour une robe de soirée moulante pour Barbie, ou éventuellement pour un maillot de bain... En fait il est ultra élastique, un enfer à tailler, un enfer à coudre, je me suis même demandé à un moment si je l'avais pas pris au rayon lycra !
En prime, j'ai choisi, pour aller avec, un joli fil (synthétique, pour aller avec un tissu synthétique) rose brillant, un fil de princesse quoi... qui a passé son temps à se casser, se dédoubler, sauter des guides de la machine. Pour ça, ils étaient bien assortis, le fil et le tissu : ils m'ont bien fait tourner en bourrique !!
Et pour couronner le tout, pour les bretelles, j'avais choisi un galon à fleurs, du genre de ceux qui une fois coupés se décousent sur 2 cm, j'ai cru que je n'arriverai jamais à le coudre avant qu'il soit entièrement défait.

Mais bon, mission accomplie, ma princesse est parée pour son bal. c'est Barbie qui va être jalouse !

De face :

DSC04628

De dos :

DSC04627

Bon, les plus observatrices auront remarqué que les boutonnières ne sont pas du bon côté. En vrai de vrai, c'est sur la patte indéchirable que je me suis plantée (et pourtant j'avais réfléchi un moment avant de me lancer !), et comme je ne voulais pas tout refaire, j'ai décidé que ma princesse aurait une boutonnière de prince. Je vais juste éviter de le lui dire...

Laurie a testé pour vous :

- La patte indéchirable : trop facile quand on la monte pas à l'envers !!

- les motifs de points extensibles, parce que sur le mode d'emploi de ma machine, ils disent que c'est plus costaud pour les tissus extensibles, et vu la résistance de mon fil, j'ai trouvé que c'était une bonne idée. Par contre avec deux points en avant et 1 point en arrière, ça prend 2 fois plus de temps...

- La couture a mano de la doublure de l'empiècement du haut, avec des tout petits points parce qu'avec ce tissu élastique, pas le choix : ça prend des plombes !! interieurDu coup j'ai renoncé à faire l'ourlet du bas "invisible" j'en avais trop marre !

Posté par emalaith à 11:36 - Couture - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    A LA MAIN ... ha ha ha, je me gausse, à toi aussi ça t'arrive !
    Je crois voir de quel tissu tu parles, il me semble avoir acheté le même à rayures dans les gris / noir argenté pour faire une parementure pour une tunique pour Jules (celle avec les boutons moutons). Effectivement c'est élastique et pénible sans surjeteuse mais moi c'était juste une parementure
    De loin (puisqu'on peut pas cliquer sur les photos), elle a l'air super cette robe.
    Bravo brao

    Posté par gaëlle, 22 mai 2010 à 20:14

Poster un commentaire